Spécialités du Poitou Charentes


Les fromages de chevres
Un Bon Fromage Le Chabichou
Disposant de l’AOC. Il est ancien, puisqu’il remonterait selon les experts à l’époque où les Maures (Arabes), furent arrêtés à Poitiers, par Charles Martel,  Le chabichou, qui est un fromage uniquement produit avec du lait de chèvre, est un fromage dit à pâte molle, Par le passé, il fut aussi appelé le fromage fait avec la vache du pauvre.

Le tourteau fromagé tient son nom de « tourterie » qui signifie « gâteau » en poitevin.
Le tourteau viendrait du Pays mellois dans le Poitou, mais de nombreuses communes en revendiquent la paternité dont Brioux-sur-Boutonne (Patisserie Goimier).
Il peut être consommé à l'occasion de tout repas, au fromage ou au dessert ; ou encore, au petit-déjeuner ou au goûter. Il reste populaire dans tout le Poitou et les Charentes.

Le Farci poitevin
Le farci poitevin, ou farci charentais, selon l'endroit, est une spécialité culinaire servie froide en entrée ou chaude en plat principal, des départements français de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Vendée, et du nord des départements de Charente et Charente-Maritime.
 Les escargots
Qu’il s’appelle luma (en Aunis) ou cagouille 
(notamment en Saintonge), il s’agit du même petit-gris, tendre et parfumé. Engraissé (au thym, c’est meilleur), il est mis à jeûner 15 jours. Après quoi, on le nettoie longuement... 
Et l’on invite toute la famille pour le déguster grillé, braisé, cuit au pineau, en pot-au-feu, à la vinaigrette, en sauce blanche, ou même agrémenté d’une farce à l’ail, à la tomate, aux échalotes, etc. Dans cet animal, tout est bon (bon, peut-être pas la coquille...) ; on peut même manger ses œufs, le caviar d’escargot.
La Mojette
Dans le marais mouillé, la terre noire est recouverte en hiver par les eaux, et ainsi le sol se trouve fertilisé, une partie se mange fraiche, et l’autre est séchée, pour les longues soirées d’hiver.
Cet haricot blanc, est aussi parfois appelé en Vendée, « le lingot »
Pour les très anciens, qui utilisaient le parler patoir de l’aunis et de la saintonge, monjette viendrait de monje «  ou moine » ou « monja » en Espagnol, qui veut dire religieuse.
C’est aussi dû à la régularité de sa blanche peau.

 

Fruits de mer
- Les huîtres : en Charente-Maritime, elles font vivre 15 000 personnes sur des petites exploitations familiales, peu mécanisées. Une huître sur 2 gobées en France vient des plus vastes parcs du pays, situés dans le bassin de Marennes-Oléron (au sud de Rochefort).
- Les moules : favorisée par un mélange d'eau douce et d'eau de mer, fait pourtant elle aussi figure de grand cru. Les gourmands s’en régalent en saison, de juin à septembre.
En plus de la classique marinière, les Saintongeais la préparent à la mode de chez eux, c'est-à-dire en mouclade - une sauce riche et crémeuse, relevée de curry.